belote_2015

Broyer

PHOTOS_Jeux_2014

Célébrités

Joseph PAQUET
Propriétaire cultivateur demeurant au hameau de LOMY.
Premier maire de St Genis sur Menthon élu le 8 avril 790.
Son fils Benoit Paquet lui succéda en 1794.
Son petit-fils BENOIT né le 2 septembre 1791 fut appelé à la conscription en 1811 pour servir les armées de l’empereur ; mais la loi permettant le replacement lui permis de rester à St Genis. Son remplaçant Pierre Vivier, âgé de 29 ans, sa famille et sa belle-famille furent largement indemnisés.

 Jean-Marie VERNE (arrière petit fils du précédent)
jean-marie-verne

Le 8 septembre 1995, le général Jean-Philippe Douin devient à 55 ans le nouveau chef d’état-major des armées. Le successeur de l’amiral Jacques Lanxade n’est autre que l’arrière-arrière petit-fils de Jean-Marie Verne, né à Saint-Genis, maire de Bourg, auquel on doit la percée de l’avenue Alsace-Lorraine.


percee-de-lavenue-dalsace-lorraine avenue-jean-marie-verne

Les ancêtres paternels de Jean-Marie Verne ont vécu à Marsonnas et Saint-Didier-d’Aussiat où l’on trouve les plus anciens d’entre eux dès le début du XVIII— siècle. Ce sont essentiellement des laboureurs qui vivent de la terre en la cultivant.
Claude-Benoît Verne, père de Jean-Marie, épouse Jeanne-Marie Paquet le 31 décembre 1816 à Saint-Genis. Il a vingt ans ; elle en a quinze. Elle est issue d’une lignée de laboureurs de plus en plus prospères ; son arrière-grand-père Joseph, élu en 1790, fut le premier maire de la commune. Le couple s’installe au hameau de Lomy où naîtront successivement quatre garçons. Jean-Marie est le troisième. Dès le plus jeune âge, comme le veut la tradition, il est expédié aux champs avec le troupeau.
Mais Jean-Marie ne perpétuera pas toute sa vie durant le métier de ses aïeuls. Après le décès de son père survenu en 1852 à Polliat, il s’installe comme boulanger à Bourg. Tandis qu’il pétrit et cuit la pâte, sa mère tient la boutique située au numéro 16 du faubourg de Mâcon.
Ardent républicain, Jean-Marie
Verne est élu conseiller général (1884) puis maire de Bourg-en-Bresse en 1888. Il sera reconduit jusqu’en1900 dans ses fonctions de premier magistrat. Parmi les chantiers qu’il eût à engager, «la percée» fut sans aucun doute l’un des plus imposants du XIXème siècle. Dès 1875, il est question de désenclaver la gare ferroviaire et d’améliorer l’assainissement des quartiers de la ville. Mais ce n’est qu’en 1888, lorsque les Républicains accèdent à la mairie, que le projet prend forme. Il faudra attendre encore quatre ans avant que le Président de la République Sadi Carnot ne signe le décret déclarant les travaux d’utilité publique. La démolition des premiers immeubles débute en janvier 1894 ; deux années plus tard, Bourg peut enfin s’enorgueillir de posséder son «avenue Alsace-Lorraine».
Jean-Marie Verne meurt à Brest en 1901, loin de la ville qui l’a fait maire. Rapatrié, son corps repose aujourd’hui encore au cimetière de Bourg.
En 1857, à l’âge de 32 ans, il avait épousé une fille de boulanger, Clotilde Simard, de neuf ans sa cadette. Le couple, qui résidait place de la Comédie eut un seul enfant, Frédéric, qui effectuera une carrière préfectorale à Saint-Julien, à Brest puis à Alger. Sa fille, Claire, épousa Jean Douin, administrateur au canal de Suez, dont le petit-fils Jean-Philippe Douin est aujourd’hui le chef d’état-major des armées françaises.
GENEALOGIE DE JEAN-MARIE VERNE:

genealogie-de-jean-marie-verne

Liste des curés

LISTE DES PRETRES CONNUS DE LA PAROISSE

1349 Jean DE SACHINS
1470 Pierre BUCHET
1598 Hercule COLOMBET
1624 Jean CHANAL
1652 Jean COCHET
Pierre DUSOLEIL originaire du diocèse de Clermont en
Auvergne
1655 BOULET vicaire
1656 Antoine JANIN
1678 Antoine GOYFFON
1713 Claude COLIN
1719 Jacques GUIGOU
1722 Jean-Louis DEVILLE, parent avec les seigneurs de Travernay (Saint-Cyr)
1733 Vincent DESROCHES
1733 BRUN vicaire ()
1736 CHASTRE vicaire ()
1767 B. PAQUET vicaire ()
1769 Jean-Antoine-Camille DE BARRUEL, de la senéchaussée
de Villeneuve-de-Berg
1792 François BERNOLIN, natif de Feillens, dessert Saint –Genis jusqu’en 1794
1802 MATTEY, missionnaire, « respectable vieillard »
1805 RAFFEY, vieillard infirme
1814 COLOMB, vicaire à Feillens
1815 OLAGNIER
1820 HUMBERT, missionnaire, domicilié à la cure de Saint-Didier-d’Aussiat
1821 Gabriel PERRIOT, natif de Treffort
1828 Jean-Marie COTTON
1865 MASSON
1872 Pierre MOREL
1882 SERIGNAT. Son nom figure sur la petite cloche refondue en 1883
1885 PERRUSSEL
1903 RIVAL. Il fut le dernier à résider à Saint-Genis
1919 DENIS. D résidait à Saint-Cyr
1928 Alphonse MOLLIER, originaire de Savoie, décédé en 1963 et inhumé à Saint-Cyr.
1961 Joseph PELLETIER, curé de Saint-Didier d’Aussiat
1963 Joseph CHABERT décédé à 66 ans et inhumé dans le
tombeau des prêtres à Saint-Cyr
1977 Joseph DELORME
1984 Gaston VELON

Liste des maires

Liste des maires depuis 1790
1790 Joseph PAQUET
1794 Benoît PAQUET, fils du précédent
1794 Claude DUBOIS
1796 Jean-Louis GREFFET, agent
Benoît PAQUET, adjoint
1798 Benoît BESSARD, agent
Benoît PAQUET, adjoint
1799 Jean-Louis DOUCET, agent
Jean-Louis GREFFET, adjoint
1800 Jean-Louis DOUCET
Jean-Louis GREFFET, adjoint
1800 Jean-Louis GREFFET
1808 Jean-Louis GREFFET
Joseph BURTIN, adjoint
1813 Joseph BURTIN
Claude DUBOIS, adjoint
1818 Claude PELLETIER, ancien syndic de la paroisse
Claude DUBOIS, adjoint
1821 Jean-Louis BABAD, nommé adjoint puis maire
Joseph PELLETIER, adjoint
1827 Jean-Louis BABAD
François DOUCET, adjoint
1845 Pierre REY
Jean DOUCET, adjoint
1848 Pierre REY
Henry CHAFFURIN, adjoint
1852 Pierre REY
Joseph BESSARD, adjoint
1862 Marie François Hippolyte PELLETIER
Joseph BESSARD, adjoint
1865 Marie François Hippolyte PELLETIER
Henri Joseph DUBOIS, adjoint
1872 Henri Joseph DUBOIS Joseph DOUCET, adjoint
1888 Benoît CHAFFURIN
Pierre GONOD, adjoint
1892 Benoît CHAFFURIN
Mathieu GEORGE, adjoint
1896 Mathieu GEORGE
Benoît CHAFFURIN, adjoint
1904 Mathieu GEORGE Joseph MOREL, adjoint
1912 Mathieu GEORGE (décède en 1915)
Auguste GREFFET, adjoint
1919 Joseph Michel MOREL
Auguste GREFFET, adjoint
1925 Joseph Michel MOREL
Léon Alexandre GREFFET, adjoint
1935 François ROBIN
Joseph MERLIN, adjoint
1941 Délégation spéciale: François ROUX, Léon ADAM
et François BUGNOT (président)
1944 Joseph Michel MOREL
Léon Alexandre GREFFET, adjoint
1949 Léon Alexandre GREFFET
Raymond RION, adjoint 1965 Léon Alexandre GREFFET
Paul mortier, adjoint
1969 Léon Alexandre GREFFET Aimé DUCLOS, adjoint
1971 Auguste PENIN
Abel GREFFET, adjoint
1977 Abel GREFFET
Paul MONIER, ler adjoint
Jean-Paul RATTONI, 2ème adjoint
1983 Abel GREFFET
Paul MONIER, 1er adjoint
Marcel PELUS, 2ème adjoint 1989 Abel GREFFET
René GUICHARD, 1er adjoint
Marius PERRAT, 2ème adjoint
2002 Christophe GREFFET
Jean-Christophe MONIER 1er adjoint Bernadette PASCALIN 2ème adjoint
2008 Christophe GREFFET Bernadette PASCALIN 1er Adjoint Gérard 2ème adjoint Yves BAJAT 3ème adjoint
2014 Christophe GREFFET Yves BAJAT 1er Adjoint Isabelle QUEFFELEC 2ème Adjoint Michel BROCHAND 3ème Adjoint